Clémence

green business developer

Quelle est votre mission ?

La BU à laquelle je suis attachée – « Green Energy » de l'activité Financement (Technology Management & Financing) - propose des solutions de financement spécifiques pour la transition énergétique des entreprises. Le principe est que les économies générées financent les nouveaux équipements moins énergivores, par exemple des éclairages LED, des systèmes de climatisation, ou même des systèmes de récupération de chaleur. Cette offre est récente au sein d’Econocom, ma mission est de donner envie aux commerciaux de la vendre et de les aider à signer de nouveaux contrats. Je les accompagne en rendez-vous clients – au moins deux fois par semaine -, j’élabore les montages financiers et préconise des solutions techniques, en m’appuyant bien sûr sur les équipes opérationnelles et notre réseau de partenaires fabricants ou installateurs. J’ai également une partie commerce en direct, de la prospection à la signature de nouveaux contrats.


Qu’est-ce-qui vous motive au quotidien ?

Je suis un peu le couteau suisse de l’équipe et ça me plait. Je fais du commerce et du conseil, je me forme sur les dernières réglementations, je m’occupe même de communication et de marketing. Chaque jour est différent et j’apprends tous les jours au contact des autres, qu’il s’agisse des clients, de l’interne ou des partenaires. J’aime aussi me creuser la tête pour répondre à la demande d’un client et trouver des montages financiers. Le challenge peut être ardu, mais la cause me tient à cœur. J’ai la fibre environnementale, monter de très gros dossiers et faire bouger les lignes, c’est un élément fort de motivation au quotidien. 


Seriez-vous prête à conseiller à l’un de vos proches de postuler chez Econocom ?

Cela peut être intéressant pour un jeune diplômé de postuler chez Econocom. Moi-même, je sortais de l’école Polytech’Lille quand j’ai été recrutée, je ne connaissais rien au financement. Mais ça n’a pas posé problème. Econocom cherche des gens qui ont la tête bien faite et qui sont motivés… pas des profils qui rentrent dans les cases. Bien sûr, je recommanderais particulièrement la BU Green Energy. On est une vraie petite famille... avec la force de frappe d’une grosse structure !

 

Si vous deviez raconter une anecdote pour illustrer le travail chez Econocom ?

Je suis rentrée chez Econocom en 2014, comme chargée d’affaire « financement » à Lille. En 2018, j’ai fait part de mon projet de déménager à Toulouse. J’adorais le métier, je ne voulais pas quitter Econocom. J’ai été entendue et me voici à Toulouse, dans la BU Green Energy ! 

« Econocom est une belle école pour grandir, apprendre à travailler avec des gens différents, découvrir des métiers. »

faites le switch