Résultats annuels 2021 définitifs : Confirmation de la forte croissance du Résultat Opérationnel Courant et du Résultat Net

communiqués de presse
publié le 14-02-2022

Un exercice 2021 qui valide les choix stratégiques de recentrage d’Econocom

  • Une légère baisse du chiffre d’affaires à 2 505 M€4 dans un contexte de tensions sur les approvisionnements avec un accroissement du carnet de commandes
  • Un Résultat Opérationnel Courant2 en nette progression1 à 135,7 M€ (+16,1%) et un taux de profitabilité en hausse1 de 0,8 point à 5,4%
  • Un Résultat net à 70,1 M€ en forte croissance de 39,6% grâce notamment à la baisse des charges opérationnelles non courantes
  • Une Dette Nette Comptable3 maîtrisée de 66,8 M€ au 31 décembre 2021 permettant une diminution du coût de l’endettement financier
  • Proposition de remboursement de prime d’émission de 14 cents par action en hausse de 16,7% par rapport à l’exercice précédent

 

Accroissement de la rentabilité du groupe

Le groupe Econocom a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 2 5054 millions d’euros, en diminution1 limitée de 1,0% par rapport à 2020. L’activité a été ralentie à compter du 2ème semestre en raison des tensions grandissantes sur les approvisionnements en actifs numériques au niveau mondial. En conséquence, le carnet de commandes du groupe est en hausse d’environ 100 millions d’euros à fin 2021.

L’activité Produits & Solutions, qui a été la plus impactée par les problèmes de sourcing, affiche un chiffre d’affaires de 1 067 millions d’euros, en diminution1 limitée de 2,5%. Le backlog de fin d’année est en progression de près de 60 millions d’euros.

L’activité Services ressort à 516 millions d’euros, en faible baisse1 de 3,1%, en raison du choix stratégique du groupe de privilégier les contrats à plus forte valeur ajoutée.

L’activité Technology Management & Financing (TMF) renoue avec la croissance avec une augmentation1 de son chiffre d’affaires de 2,2% à 9214 millions d’euros, portée par la diversification du portefeuille clients, le succès des offres écoresponsables et le renforcement des équipes de vente.

Bénéficiant du plan de réduction des coûts déployé depuis début 2019 et d’un accroissement de la profitabilité des nouveaux contrats, le Résultat Opérationnel Courant2 (ROC) affiche une forte progression1 de 16,1% à 135,7 millions d’euros, traduisant une amélioration de la profitabilité opérationnelle courante à 5,4% (vs. 4,6% en 2020). Cette croissance du taux de marge se retrouve dans tous les métiers avec un impact plus fort dans les Services.

Les charges opérationnelles non courantes nettes de 14,3 millions d’euros sont en fort repli (-21,5 millions d’euros par rapport à 2020), lié à la finalisation du plan de réduction des coûts conduit en 2019 et 2020.

Le résultat financier s’améliore de 3,4 millions d’euros à -9,8 millions d’euros, notamment grâce à la baisse des intérêts de la dette et à la réalisation de plus-values financières.

En intégrant un impôt de 31,7 millions d’euros et une perte nette des activités non poursuivies de  7,4 millions d’euros, le résultat net consolidé de l’exercice ressort en forte hausse de 39,6% à 70,1 millions d’euros. Le taux de marge nette s’établit donc à 2,8% en hausse de 0,8 point par rapport à 2020.

 

Maintien de la dette nette à un niveau maîtrisé

En 2021, le Groupe enregistre un Free Cash-Flow de 20 millions d’euros, porté par un solide niveau de Capacité d’Auto-Financement (133 millions d’euros) permettant notamment de financer la variation du BFR et les investissements de TMF nécessaires au développement de l’activité. En parallèle, le groupe a procédé en 2021 à des acquisitions d’actions propres pour 83 millions d’euros.

En conséquence, la Dette Nette Comptable3 s’établit à 66,8 millions d’euros au 31 décembre 2021 vs. un Cash Net3 positif de 20 millions d’euros un an plus tôt. Hors impact des rachats de titres en autocontrôle, le Cash Net3 2021 retraité atteindrait 16 millions d’euros, soit un niveau équivalent à celui de 2020.

L’endettement net 2021 représente ainsi 15% des capitaux propres ou 0,5 fois l’EBITDA de l’exercice.

 

Rémunération des actionnaires

Le Conseil d’Administration proposera à la prochaine Assemblée Générale d’effectuer un remboursement de prime d’émission de 0,14 € par action, en hausse de 16,7% par rapport à celui payé en 2021.

La distribution prévue en 2022 s’élèverait à 25,95 millions d’euros, soit 3,4 millions d’euros de plus que le remboursement de prime réalisé en 2021. Elle correspondrait à un pay-out de 36,9% du résultat net 2021 à comparer à 44,8% pour l’exercice précédent.

 

Econocom en ordre de marche pour une nouvelle trajectoire de croissance en 2022

Après deux exercices consacrés au recentrage du groupe sur ses métiers phares et sur les régions à plus fort potentiel, Econocom a récolté en 2021 les premiers fruits d’une transformation réussie.

En 2022, le groupe va s’appuyer sur ses nouvelles offres (Product Care, Recycling, Apps services, …) et sur un carnet de commandes rempli pour relancer sa dynamique de croissance. Dans un marché porteur, Econocom pourra également s’appuyer sur des équipes commerciales renforcées pour assurer son développement. Sous réserve d’une résorption progressive des problèmes d’approvisionnement, Econocom anticipe une croissance de 4 à 5% de son chiffre d’affaires et la poursuite d’une amélioration de sa profitabilité opérationnelle courante.

Le groupe dispose d’un pipeline d’opportunités de croissance externe qui devrait lui permettre de concrétiser une ou plusieurs acquisitions au cours des prochains trimestres grâce à son faible niveau d’endettement.

 

Prochaine publication : chiffre d’affaires du 1er trimestre 2022 le 14 avril 2022 après Bourse.

1 A normes et périmètre constants.

2 Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition et après retraitement conformément à IFRS 5 des actifs détenus en vue de la vente et activités abandonnées.

3 DNC : Dette Nette Comptable (ou Cash net) incluant les Dettes financières courantes et non courantes figurant au bilan diminuées de la Trésorerie et équivalents.

4 Le chiffre d’affaires groupe de 2 505 millions d’euros et le chiffre d’affaires TMF de 921 millions d’euros diffèrent respectivement des 2 522 millions d’euros et 938 millions d’euros, affichés à l’occasion de la publication des éléments provisoires en raison d’un reclassement de 17 millions d’euros de facturation de TMF, sans impact sur le ROC2 ni sur le résultat net.

5 Sur la base du nombre de titres au 31 décembre 2021 diminué des actions auto détenues à cette date.

faites le switch