Econocom anticipe la poursuite de la hausse de sa rentabilité opérationnelle en 2020 et la réouverture d’un cycle de croissance dès 2021

Trajectoire confirmée pour 2020 : reprise de l’activité, amélioration de la rentabilité opérationnelle et désendettement

Après une activité globalement impactée au 1er semestre 2020 par la crise sanitaire (Chiffre d’affaires consolidé en baisse de 12,5%1 à 1,24 mds€), Econocom observe, à l’occasion de cette rentrée de septembre, une amélioration de tendance pour l’ensemble de ses métiers. Dans ce contexte, le Groupe prévoit une baisse plus limitée de son chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année 2020, d’au plus -6%1 par rapport à 2019.

L’amélioration de la rentabilité opérationnelle déjà constatée au 1er semestre en dépit de ce contexte

(Résultat Opérationnel Courant de 43,5 m€, soit +12,4%1 2) devrait se prolonger au 2nd semestre du fait

de la poursuite du déploiement du plan d’économies en cours et du retour progressif anticipé à un

meilleur niveau d’activité. En conséquence, pour l’ensemble de l’exercice 2020, le Résultat Opérationnel

21 Courant (ROC) est attendu au moins égal à celui de 2019 .

Enfin, le groupe poursuivra en 2020 ses actions de désendettement visant à ramener sa Dette Nette Comptable3 à zéro.

Des perspectives de croissance du chiffre d’affaires de 5 à 10% en 2021

Après une période (2018-2020) consacrée à la consolidation du groupe - recentrage sur des marchés porteurs et activités à forte valeur ajoutée, réduction des coûts, désendettement, renforcement du management - Econocom sera à la fin de l’année en ordre de marche pour aborder un nouveau cycle de croissance pérenne pour chacun de ses métiers. En tant qu’Entreprise Générale du Digital (EGD), capable d’accompagner de bout en bout (Equipements, Services, Financement) les projets de transformation à travers l’Europe, Econocom bénéficiera de tendances de marché favorables et prendra appui sur ses atouts de sa stratégie « One digital company ».

En 2021, au sein du segment DSS, le pôle Produits et Solutions entend renforcer son leadership en France et développer plus encore ses positions en Allemagne, en Italie, au Benelux et en Espagne. L’acquisition récente des activités B2B de Switch en Belgique (25 m€ de chiffre d’affaires en 2019) s’inscrit dans cette stratégie. Pour sa part, le pôle Services, après avoir significativement amélioré sa rentabilité ces dernières années, poursuivra le développement des solutions mutualisées d’infogérance en France, en Belgique et en Espagne et la construction d’offres en complémentarité avec les satellites.

Enfin, le segment Technology Management & Financing (TMF) renforcera ses équipes commerciales afin de tirer parti du redémarrage de ses principaux marchés en Europe, tout en considérant des opportunités de croissance externe, notamment en Allemagne.

Pour l’exercice 2021, Econocom prévoit une hausse1 de son chiffre d’affaires de 5 à 10%.

Prochaine publication : chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2020 le 22 octobre 2020

1: A normes et périmètre constants.
2: Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition et après retraitement conformément à IFRS 5 des actifs détenus en vue de la vente et activités abandonnées.
3: DNC : Dette Nette Comptable excluant l’impact IFRS 16 sur les locations simples pour lesquelles Econocom est preneur.